Why do witches burn?

Because they’re made of wood, like bridges, and so float on water, like churches, very small rocks, gravy, and a duck.

Il est temps de buller.
Je vais dévoiler mon plus grand secret après la recette de l’œuf sur le plat à la Salagir : comment faire efficacement des bulles dans vos BD.

Dans votre dessin, créez tout en haut un calque à remplir de blanc au pot de peinture, et nommez-le « Bulles » ou « Balloons » qu’on s’y retrouve.

Après, allez sur le menu Calque > Masque Vectoriel > Tout masquer

Ensuite, prenez l’outil Ellipse dans les trucs de dessins vectoriel (avec choix trait, rectangle, ellipse, etc.)
Vous pouvez aussi prendre le rectangle, ou rectangle à bords arrondis, et même dessiner la bulles en vectoriel après, mais restons simple pour le moment.

Dans ses options qui sont apparues en haut, cliquez sur le mode « Tracés« , puis, sélectionnez si ce n’est pas fait, à droite « Ajoutez à la zone du tracé (+) »

Faites donc un ovale dans votre dessin. Son contenu vous apparaitra en blanc. Vous devriez voir quelque chose comme cela :

Double-cliquez sur le calque de bulles, pour ouvrir « Styles de Calque« . Cliquez sur le dernier en bas à gauche : « Contour« .
Cliquez sur la couleur et choisissez le noir. Gardez les autres options pareilles sauf la taille, qui variera selon la taille de votre dessin.
Si vous travaillez directement sur une taille « web », 1 ou 2 pixels suffisent. Si vous avez scanné votre manga en 300 dpi, 8px seront sûrement mieux.

Votre calque à bulles est prêt. Vous pouvez ajouter d’autres types de bulles selon votre style et ce que vous savez faire en vectoriel. Voici quelques exemples.

  1. Simple rectangle pour la narration.
  2. Simple ellipse pour les bulles ovales (pas le plus efficace pour du texte).
  3. Bulle faite à l’outil Plume avec des courbes de Béziers et tout le bordel, de la forme qu’on veut.
  4. Bulle faite à l’outil Plume également, mais juste en cliquant de point en point, c’est quand même plus simple.
  5. Pleins d’ellipses, qui forment un genre de nuage

Cliquez sur un autre calque pour ne plus voir les traits vectoriel et admirez le résultat.

Maintenant on va ajouter les « queue de bulles ». Pour les trucs pointus, utiliser la plume, pour les pensées, quelques cercles, et pour la parlote, moi, je copie-colle toujours la même forme vectorielle que j’ai peaufiné.

Comment créer le bout de bulle peaufiné ?
Prenez l’outil plume et zoomez quelque part (ou alors vous réduirez la forme après. Avec le vectoriel, tout est modifiable à volonté).
Cliquez, et sans relâchez le clic, déplacez-vous, ce qui créera les segments de Béziers ou je sais pas quoi.
Ensuite, mettez-vous un peu plus bas et faites un clic sec, cette fois. Ce sera le bout de la queue, on le veut pointu (et les segments choses, ça fait pas pointu).
Ensuite allez en haut à droite, et refaites un clic allongé.
C’est tout, inutile de fermer.


Si vous n’êtes pas content du résultat, inutile de tout recommencer. Vous pouvez retoucher les morceaux de votre forme avec les outils de sélection. La flèche noire prends une forme entière, la flèche blanche vous permet de bouger un seul point, ou les bouts de segments de courbe.

Avec la flèche noire je copie-colle à outrance les bulles et queue de bulle que j’aime bien, puis les adapte en les déformant avec Ctrl+t (ici, la queue de bulle de droite se fait malmener)

Résultat :


Bulle pointue copiée, simple forme avec des clics à la plume, et des ronds pour la pensée (appuyez sur Majuscule pour faire des ronds au lieu d’ovales)

Chers amis, deux tutos pour le prix d’un ! Voici maintenant comment faire du bon texte.

Choisissez une bonne police d’écriture (font). C’est important d’être lisible. Allez faire un tour sur DaFont et prenez ce que vous aimez. Vous pouvez y rechercher en demandant celles qui contiennent des accents, parce que ce n’est pas toujours le cas.

Avec l’outil texte, allez vers une bulle, cliquez, gardez appuyé, et dessinez un rectangle. Ensuite, écrivez votre texte dedans, n’est-ce pas merveilleux ?


Touchez un peu aux options de texte, vous y verrez des choses super. Je conseille particulièrement de choisir dans le menu de netteté : Net, Précis, Fort, ou Léger mais surtout pas « Sans » qui est bien moche.

Je mets tous mes textes dans un Groupe, histoire que ça puisse se fermer et que ça prenne pas trop de place.
Quand j’ai de la traduction à faire, je duplique le groupe, puis copie-colle les traduction dans les zones de texte qui sont déjà prêtes !

Si vous voulez que des bulles soient par-dessus d’autres, faites deux calques « Bulle » (dupliquez le premier).

Résultat final :

Bonus : œuf sur le plat à la Salagir (parce que vous avez été sages)
Prenez une poêle à frire, mettez-la sur le feu.
Écrasez dans votre main un œuf au-dessus de la poêle.
Lavez-vous la main qui est pleine d’œuf.
Attendez un temps aléatoire.
Jetez le contenu de la poêle sur une assiette et mangez.
Recrachez pour les morceaux de coquille qui sont pas bons (c’est un peu comme des pépins).
Si quelqu’un connait une recette pour éviter la coquille, dites-le, on pourra appeler ça l’œuf sur le plat à la Salagir v2.0, ce sera cool !

6 Responses to “Faire des bulles (phylactères) avec Photoshop”

  1. Pour les œufs sur le plat, péter sur le coté de la poêle, sans y aller trop fort, finir d’ouvrir au dessus de la poêle, enlever les morceaux de coquille si ça a raté, cuir, manger.
    Autre solution : faire cuir dans de l’eau bouillante 3min et qques, sortir les œufs de l’eau avec autre chose que les doigts, péter le haut de l’œuf, manger.

    Jashugan

  2. âstuce 1 : en fait il est plus pratique de casser un oeuf sur une surface plane, et non sur un angle ou une arête.
    âstuce 2 : pour enlever les morceaux de coquilles, le faire préférentiellement avant que la poele soit trop chaude (sinon brûlures digitales à prévoir).
    manger.

    OuT

  3. Alors juste pour aller plus loin dans le pinaillage: il est plus joli de ne pas laisser de mots de une ou deux lettres à la fin d´une ligne.
    Suivre cette règle est particulièrement pertinent pou les bulles de BDs et en améliore grandement le ressenti :-)

    Plutôt que:
    « Tiens, je
    pense à
    un truc, c´est
    fou »

    on privilégiera:
    « Tiens,
    je pense
    à un truc,
    c´est fou »

    :-)

    Ouv

  4. Passons directement à la recette de « l’œuf sur le plat à la Salagir 4.5 (ça évitera les versions Béta):
    Faites tout pareil que indiqué subséquemment jusqu’à la partie « Lavez-vous la main » (à quoi il convient, pendant qu’on y est de faire de même avec les pieds)
    puis: RE-écrasouillez longuement coquille ET contenu, jusqu’à obtention d’un truc qu’on pourrait presque appeler « purée » si ce n’était trop liquide pour en mériter le nom. Appelons-le, « le truc », le but étant d’obtenir de la part de la coquille une collaboration des plus minuscules à la limite de « invisible » (mais pas vraiment)
    Ensuite de quoi, poursuivez les étapes suivantes, précitées ci-dessus.
    PS: si vous trouvez des pépins, c’est que votre œuf était une grappe de raisin. [CQFD]

    Bernaboeuf

  5. Concernant le pinaillage des bulles, j’ai parfaitement respecté vos consignes, soit:
    “Tiens,
    je pense
    à un truc,
    c´est fou”

    Mais ce qui m’embête c’est que mes personnages ne puissent pas dire autre chose.
    Dans une BD de super-héros, avouez que ça ne fait pas très sérieux.
    Y-a-t-il un moyen, par exemple, (mais ce n’est qu’un exemple) de leur faire exécuter la recette d’œuf susmentionnée?

    Bernaboeuf

  6. C’est en effet limitant, d’autant qu’un super-héros qui pense, ce n’est pas crédible.
    Je pense qu’il faudra que j’écrive un autre tutorial sur comment mettre d’autres textes que celui-là dans la bulle de BD. Mais ce challenge est clairement plus complexe et risque de me prendre du temps.
    En attendant, je vous propose de changer votre BD de super-héros par une BD de philosophes, où le texte passera mieux.

    Salagir

Leave a Reply